iarc newsletter
FAIRE UN DON
EN FR
EN FR

Branche Surveillance du cancer (CSU)

A propos

Pour remplir le mandat confié au CIRC par l’OMS, la Branche Surveillance du cancer (CSU) s’attache à décrire le fardeau du cancer dans le monde. A cette fin, elle rassemble de façon systématique, analyse, interprète et diffuse les données et les statistiques mondiales sur le cancer. Elle s’appuie, pour cela, sur son expertise de longue date et ses résultats en matière d’enregistrement des cancers et d’épidémiologie descriptive. Elle adapte ses activités à l’évolution du plan d’action mondial contre le cancer. Ses grandes priorités s’inscrivent dans la vision et la mission du CIRC, à savoir :
  • Veiller à ce que les données de grande qualité, enregistrées localement, profitent aux gouvernements des pays en transition en renseignant sur les priorités en matière de lutte contre le cancer.
  • Servir de référence pour la communauté scientifique internationale en la dotant d’indicateurs nationaux sur le cancer.
  • Décrire et interpréter les variations d’amplitude et la nature transitoire des profils de risque de cancer à travers le monde.
  • Promouvoir les bénéfices sanitaires, sociaux et économiques des interventions préventives en quantifiant systématiquement leur impact futur.

La Branche CSU renseigne sur les priorités mondiales, régionales et nationales en matière de lutte contre le cancer par le biais de programmes de travail couvrant six domaines complémentaires.

Developpement et soutien aux registres du cancer

La Branche CSU assure le secrétariat de l’Association internationale des registres du cancer (IACR pour International Association of Cancer Registries), organisation professionnelle chargée de promouvoir les objectifs et les activités des registres du cancer dans le monde. CSU est ainsi en relation directe avec les registres, ce qui est essentiel pour remplir sa mission visant à accroître la disponibilité de données de qualité sur le cancer. L’IACR facilite en effet l’échange d’informations entre les registres en organisant des réunions scientifiques chaque année, en élaborant des normes pour les registres [par exemple, grâce aux révisions permanentes de la Classification internationale des maladies pour l’oncologie (ICD-O revisions) d’après les mises à jour de la série Classification OMS des Tumeurs (WHO Classification of Tumours)] et en leur procurant des outils d’enregistrement (notamment le logiciel de gestion des données CanReg5 comportant des modules pour la saisie des données, le contrôle de leur qualité et de leur cohérence, et leur analyse de base). Parmi les projets phare de CSU, la série conjointe CIRC-IACR, Cancer Incidence in Five Continents, compile les taux comparables d’incidence du cancer à partir des données de nombreux registres en population du monde entier.
L’Initiative mondiale pour le développement des registres du cancer, GICR pour Global Initiative for Cancer Registry Development, vise à augmenter sensiblement la couverture, la qualité et l’exploitation des données fournies par les registres du cancer en population dans les pays à revenu faible et intermédiaire (PRFI). Coordonnée par le CIRC, cette initiative rassemble les principales agences internationales et nationales qui s’engagent à collaborer pour améliorer la surveillance du cancer dans le monde. Le CIRC a ainsi établi six pôles régionaux qui coordonnent les activités de la GICR et servent de point de contact principal pour les pays d’Amérique latine et des Caraïbes, d’Afrique, d’Asie et d’Océanie. Des centres collaborateurs GICR ont également été mis en place pour renforcer les capacités d’enregistrement en assurant des fonctions spécifiques dans des zones géographiques données, couvertes par un ou plusieurs pôles. Enfin, le GICRNet est un modèle de formation des formateurs visant à constituer des réseaux d’experts, dans lesquels des spécialistes du CIRC et les futurs formateurs des pôles régionaux élaborent conjointement des matériels pédagogiques standard à l’intention des registres du cancer.

Indicateurs mondiaux du cancer

La Branche CSU compile, évalue et communique les statistiques mondiales du cancer générées par ses principaux projets et ses bases de données. Ses publications dans des revues à comité de lecture et à facteur d’impact élevé assurent également la diffusion de ces statistiques. Dans le cadre de son programme de recherche descriptive, CSU a développé l’Observatoire mondial du cancer (GCO pour Global Cancer Observatory), une plateforme internet interactive qui présente une large gamme d’indicateurs mondiaux, pertinents pour la recherche et les politiques en matière de cancer. Pour plus d’informations, consulter les liens vers les sites internet de CSU.

Epidemiologie descriptive du cancer

La Branche CSU travaille sur plusieurs axes de recherche à partir de ses bases de données, notamment : l’étude détaillée des variations internationales de certains types de cancer, la quantification des principaux facteurs de risque contribuant au fardeau actuel du cancer dans le monde, et l’évaluation mondiale des bénéfices à long terme associés à certaines interventions préventives. Plus d’informations ici.

Cancer de l’enfant

La série sur l’incidence internationale des cancers pédiatriques (IICC pour International Incidence of Childhood Cancer), entreprise en collaboration avec l’IACR, est un projet central de la Branche CSU. Elle produit des données de qualité, communiquées par des pédiatres et des registres du cancer du monde entier, concernant l’incidence du cancer chez les enfants et les adolescents. Ce travail de surveillance et de recherche s’inscrit pleinement dans le programme GICR et dans le prolongement des efforts sans précédent déployés par l’Initiative mondiale de lutte contre le cancer de l’enfant de l’OMS afin de sensibiliser aux répercussions des cancers pédiatriques dans le monde et aux fortes disparités en termes de survie entre les milieux à revenu faible et élevé. La Branche CSU a également passé un accord bilatéral de collaboration avec le St. Jude Children’s Research Hospital, intitulé Targeting Childhood Cancer through the Global Initiative for Cancer Registry Development (ChildGICR). Ce projet comporte plusieurs volets de travail tant en matière d’éducation que de recherche fondamentale et opérationnelle. Il vise à renforcer les capacités mondiales de surveillance des cancers de l’enfant et contribuer ainsi à la réalisation des objectifs de l’Initiative mondiale de l’OMS, à savoir, atteindre un taux de survie d’au moins 60 % et réduire, d’ici 2030, les souffrances de tous les enfants touchés par la maladie. Plus d’informations ici.

Inegalites sociales et cancer

Le CIRC a convoqué un atelier d’experts dans différentes disciplines scientifiques pour identifier les priorités de recherche afin de réduire les inégalités sociales face au cancer. Cet atelier a donné lieu à la Publication scientifique du CIRC No. 168. A partir de là, plusieurs projets de recherche sur le sujet sont en cours de développement au sein de la Branche CSU, notamment concernant la documentation des inégalités sociales face au cancer entre les pays et au sein même de ceux-ci, en s’intéressant tout particulièrement aux degrés d’association, ainsi qu’aux variations temporelles et géographiques. De nouveaux indicateurs sont également en cours d’élaboration pour être intégrés à l’Observatoire mondial du cancer. Plus d’informations ici.

Economie descriptive

La Branche CSU mène des études collaboratives d’économie descriptive pour mieux comprendre le poids économique du cancer à la fois sur les économies nationales et les systèmes de santé, et sur les individus et les ménages. En étroite collaboration avec l’OMS, un outil est en cours d’élaboration afin d’aider les décideurs nationaux à identifier les interventions prioritaires d’un bon rapport coût-efficacité dans le cadre de leurs plans nationaux de lutte contre le cancer. De nouveaux indicateurs sont également en cours d’élaboration pour être intégrés à l’Observatoire mondial du cancer. Plus d’informations ici.

 

 

Fermer mode lecture
HAUT